Frankfort, la nuit tombe,je ne veux pas rentrer dans cette grande ville. Je m'arrête à l'aire,je vois un lit en icône mais quand je vais au motel, il est tout ouvert sans personne, il paraît très vieillot,peu retapé;
Devant les garages, je vois une drôle de femme avec des billets dans la main, elle est accompagnée d'un homme, elle me dit que c'est 300 euros avec le garage ,je proteste et 200 euros sans garage; Je proteste vivement, ils baissent à 150 euros puis à 100 euros. Je refuse car je n'ai pas du tout confiance en eux.
Au restaurant à côté,ça semble pareil, une femme est affalée sur la table, elle boit, ça semble plutôt des maisons de passe ...
Je me rends compte que je vais passer la nuit sur l'autoroute.
Il y a beaucoup de travaux sur l'autoroute avec de tout petits passages, suite à une erreur je me trouve sur une autre autoroute, je sors et j'erre dans les villages désertés, l'hôtel est fermé,je passerai bien la nuit ici dans la voiture mais je ne me permets pas. Par hasard,je retrouve l'autoroute de Cassel et je reste sur la voie de droite, c'est le seul lieu sécurisé car les aires de repos sont envahies par une multitude de camions et les lumières s'éteignent très 
vite !
Vers Cassel,j'ai décidé de prendre les petites routes de montagne pour aller à Gottingen car la route de la plaine est barrée.Les villages sont merveilleux avec leurs maisons alsaciennes décorées en bois,je les vois bien malgré la nuit ainsi que les magnifiques arbres qui bordent la route tortueuse. Mais j'ai fait une erreur et je suis revenue à Cassel, il est minuit, il y a des hôtels mais c'est trop tard et je dois reprendre l'autoroute avec beaucoup de regrets.